Rédacteur web : un métier d’avenir

Internet et les nouvelles technologies ont certes révolutionné nos vies, mais cela a surtout modifié en profondeur le monde du travail. En effet, le WEB est l’un des secteurs les plus dynamiques en termes de recrutement. Et s’il aussi porteur que celui du service à la personne, c’est qu’il offre un panel de métiers très large. Secteur se construisant peu à peu chaque jour, les besoins évoluent vite et ne cessent de croître. Selon l’INSEE le digital est un secteur très ouvert tant il génère pas moins d’1,5 millions d’emplois. Du commerce au codage en passant par la logistique et le graphisme notamment, il offre de nombreuses ouvertures dans le secteur de la communication également. Community manager, webmaster, architecte réseau, traffic manager, responsable service client, chef de produit web, consultant e-business, développeur multimédia … autant de postes possibles en lien avec le web. Gros plan sur l’un de ces métiers qui a le vent en poupe : celui de rédacteur web

La clé de la réussite pour le rédacteur web

Le meilleur moyen et surtout le plus efficace de trouver un emploi pour un rédacteur web est de s’inscrire sur une plateforme de rédaction. Devenues incontournables, les plateformes de rédaction sont incontournables pour les rédacteurs, mais aussi pour les professionnels en quête de contenus éditoriaux. Si certaines permettent à des centaines de rédacteurs de trouver chaque mois des missions à l’image de soumettre.fr, d’autres offrent plus de liberté en termes de rédaction. En complément ou pas d’une plateforme qui propose des tâches clés en main, de nouvelles plateformes ont donc vu le jour. C’est le cas notamment de wriiters.com qui offre un espace de liberté total aux rédacteurs. Nul besoin, là encore, de démarcher un client, ce sont eux qui viennent aux rédacteurs. Sans contraintes, sans mot-clé, sans liens, sans nombre de mots déterminé, le rédacteur WEB est invité à produire des contenus de qualité tout simplement sur le ou les thème(s) de son choix. L’opportunité de garder le contrôle sur la rédaction en quelque sorte. C’est surtout la possibilité de traiter du sujet de son choix, mais aussi et surtout, de fixer son prix. Et si cela ne suffisait pas, ces plateformes nouvelles générations laissent la liberté à chacun des rédacteurs de maîtriser les délais. Chaque rédacteur ayant la possibilité d’écrire à son rythme. Bref, le Saint Graal pour un rédacteur web en freelance.

Les avantages et les inconvénients du rédacteur web en freelance

Le métier de rédacteur web est une activité à part entière dans le monde du web. Écrire présente de nombreux avantages, notamment sur les plans professionnels et personnels. Rythme de travail choisi loin des horaires imposés par le salariat, une totale liberté d’organisation de l’emploi du temps, la liberté de travailler avec certaines personnes sans oublier la flexibilité du lieu de travail, l’absence de déplacement, la manière de travailler est personnalisable dans les moindres détails. Pour autant, à l’image de tous les métiers, cela requiert quelques prérequis. Si la grammaire et l’orthographe sont les fondements d’une rédaction agréable à lire qui se joue des pièges de la langue française, il est essentiel d’être capable de tisser des ponts entre les différentes thématiques. Il convient aussi d’être curieux, de porter un intérêt certain à l’actualité au sens large pour rédiger des articles sur des sujets aussi divers que variés. Et pour cause, ce travail demande énormément de ressources, une culture générale en perpétuel renouvellement et une curiosité exacerbée. En somme, il faut se perfectionner continuellement, être polyvalent et avoir un bon sens de l’organisation. En marge, le rédacteur web doit également savoir maîtriser les bases du référencement SEO puisque l’objectif est de rédiger un contenu pour le Web afin qu’il soit positionné sur les moteurs de recherche de manière optimale. 

Les formations pour devenir rédacteur web

Si la quête du texte le plus parfait est le fil rouge du rédacteur web, force est de constater qu’il faut faire preuve d’humilité : « l’œuvre » produite étant alors publiée sous un autre nom. Bien qu’il ne soit pas nécessaire de suivre une formation particulière pour devenir rédacteur web, rien n’empêche de suivre des formations au sein d’organismes de formation continue en optant pour une licence professionnelle « ATC référenceur et rédacteur web » par exemple ou bien d’aller encore plus loin en optant pour l’un des masters professionnels en communication, en édition ou en multimédia existant. Autodidacte ou non, pour se lancer, il suffit d’être passionné par le métier, de s’ouvrir à des sujets inconnus tout en se pliant aux exigences de l’écriture web et à toutes les contraintes de cet univers dont celui de se déclarer en tant que travailleur indépendant … prêt(e) à relever le défi ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *