Start-up : conseils pour réussir son recrutement

Le recrutement est une étape cruciale pour une start-up. Il nécessite non seulement la mobilisation de ressources humaines et financières significatives, mais influe également sur la productivité future de l’entreprise. Mais comment donc faire pour que cette opération réussisse ? Voici quelques conseils en ce sens.

Attirer les candidats à haut potentiel

La première chose à faire dans le cadre d’un recrutement est de soigner les annonces et les offres d’emploi. Pour ce faire, il est important de bien définir les véritables besoins de la start-up pour rédiger un « job description » qui reflète au mieux la réalité du poste proposé. Et pour être sûr de toucher les candidats susceptibles de correspondre au profil recherché, il faut investir tous les canaux de diffusion existants – réseaux sociaux, jobboards et autres sites spécialisés… – et faire appel à son réseau – écoles, associations… Les candidatures spontanées doivent également être étudiées sérieusement.

Confier le recrutement à des spécialistes

Au vu des nombreux avantages auxquels elle ouvre droit à une start-up, l’externalisation recrutement s’impose comme une excellente alternative pour réussir son recrutement dans certains cas. Plus d’infos sur ce site. Cette démarche permet entre autres de se dégager du temps pour mieux se focaliser sur le cœur de son métier tout en ayant l’assurance que le recrutement se fait dans les meilleures conditions. En effet, ce sont des professionnels expérimentés qui prennent en charge la recherche du « candidat idéal ». Le tout est simplement de bien choisir l’agence de recrutement avec qui travailler.

L’état d’esprit, un critère aussi important que les compétences

Pour être sûr de faire le bon choix de candidat, il ne faut pas hésiter à demander à ces derniers de démontrer leurs compétences lors d’un test avant, pendant ou après l’entretien. Il est également recommandé de bien jauger le candidat lors de l’entretien pour savoir si sa personnalité et son état d’esprit sont compatibles avec la culture de la start-up. Le but étant d’éviter tout conflit d’ordre relationnel dans le futur. Les talents qui montrent de la motivation, du dynamisme et une grande capacité à travailler en équipe sont à privilégier.

Intégrer les nouvelles recrues à faire partie de la start-up

S’il est une chose, de dénicher les talents, les retenir et les fidéliser en est une autre. Dans cette optique, le mieux est de les intégrer comme membres à part entière de l’équipe ce qui implique qu’ils doivent être invités à prendre part aux réflexions inhérentes au fonctionnement de la start-up. Les relations entre l’employeur et les salariés ne doivent pas se limiter à l’émission de directives et à leur exécution, mais aller bien au-delà. Par ailleurs, l’échange des connaissances entre les anciens et les nouveaux salariés doit aussi être favorisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *