Tout savoir sur le métier de conducteur de bus

Être conducteur de bus, ce n’est pas uniquement conduire un bus d’un point A à un point B, c’est également accueillir, informer, être réactif et anticiper les évènements. Ce métier connait actuellement un nombre important de postes à pourvoir, que ce soit en région parisienne avec la RATP ou en province avec l’élargissement des lignes de bus.

Quelle formation est nécessaire pour devenir conducteur de bus ?
Afin de devenir conducteur de bus, il vous est nécessaire de détenir le permis D conçu pour conduire les transports en commun mais aussi avoir suivi une formation initiale minimale obligatoire de 4 semaines en auto-école. Cependant, il est à noter que si vous êtes titulaire d’un CAP agent d’accueil et de conduite routière, transport des voyageurs ou d’un CAP conducteur routier marchandises, vous n’avez pas besoin de suivre la formation initiale. Quel que soit votre employeur, vous pourrez obtenir des titres professionnels mis en place par ce dernier.

Responsable de la sécurité de ses passagers, un conducteur bénéficie donc d’une solide formation. Ce secteur est en voie de recruter de nombreux candidats même si les conditions peuvent paraître parfois difficiles comme le fait de travailler de nuit ou en jour férié. Le rôle du chauffeur de bus comporte de nombreuses tâches : conduire un nombre important de passagers, vendre des titres de transports, respecter les horaires, informer les voyageurs, anticiper les dangers de la route, signaler à sa hiérarchie tout éventuel souci de voyageur ou de trajet. Avec 1 500 € net en début de carrière, un conducteur de bus peut devenir chauffeur urbain ou interurbain.

Quelles sont les qualités d’un conducteur de bus ?
Avec sa conduite irréprochable, le conducteur de bus doit assurer la sécurité de nombreux passagers. Détenir une bonne condition physique est important sachant que le trajet est le même toute la journée. De ce fait, il est indispensable de rester courtois tout du long de sa journée de travail, quelle que soit la situation. Accueillir, informer, renseigner et se concentrer, sont des qualités indéniables pour un conducteur de bus. Afin de s’assurer que l’employé est toujours habilité à conduire un bus, son employeur envisagera de le soumettre à des contrôles médicaux réguliers.

Ce secteur, ouvert aussi bien aux hommes qu’aux femmes, nécessite d’être un agent vigilant, aimant les relations humaines. Être rigoureux et réactif sont des qualités intéressantes mais le fait d’avoir quelques connaissances de base en mécanique peut être vu comme un atout pour l’employeur. En tant que chauffeur de car, de bus, il est essentiel de savoir manier certaines technologies propres au bus comme la communication avec le poste central qui est relié dans chaque bus à l’aide d’une radio. Malgré la circulation, les pannes éventuelles de véhicules sur la voie, les embouteillages, le chauffeur est tenu de préserver au mieux ses horaires à chaque arrêt et de prévenir sa hiérarchie en cas de retard léger ou important et ce, dans un but de gestion de la circulation des bus. La carrière d’un chauffeur peut également le mener à conduire un bus scolaire s’il le souhaite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *