Faut-il suivre une formation pour réussir sa création d’entreprise?

L’entrepreneuriat séduit de plus en plus de français. Bien avant la crise sanitaire, les créations connaissaient déjà un vrai boom. La mise en place du télétravail a décillé les yeux de certains : et s’il existait une autre voie que celle du salariat. Avant de se lancer, il faut au préalable se poser les bonnes questions, dont celle-ci : ai-je besoin d’une formation pour créer et réussir mon entreprise ?

Faut-il être formé pour créer son entreprise ?

Il est important de différencier les types de formations qui peuvent vous aider lors de la création de votre entreprise. Certains métiers, comme nous le verrons dans le paragraphe suivant, ne peuvent pas s’exercer sans formation théorique et pratique. Personne ne prendrait le risque de consulter un médecin qui ne serait pas allé en école de médecine, par exemple. 

Mais il existe également des formations qui vous permettent d’appréhender dans sa globalité, tout ce qui vous attend si vous devenez entrepreneur. Les suivre ne peut que vous aider, pour une bonne création d’entreprise. Quand on se met à son compte, on parle souvent de bilans, de prévisionnel, ou encore d’étude de marché. Ces étapes sont véritablement essentielles et ne doivent pas être sous-estimées.

Mais personne ne vous apprend à gérer l’incertitude, le doute, la solitude parfois que revêt le costume d’entrepreneur. Connaitre des astuces et les tenir de personnes ayant créé avant vous, ne peut être qu’un plus, pour asseoir votre certitude quant à votre envie de créer.

Ces formations peuvent être générales ; c’est-à-dire pouvant convenir à toute personne qui a un projet d’entreprise ou plus spécifiques. Elles s’adressent alors à de futurs freelances, à des personnes souhaitant créer un e-commerce etc… Ces offres se trouvent facilement sur le web. N’hésitez pas à vous inscrire. Confronté à la réalité de terrain : la liberté, les mois florissants, les problèmes de trésorerie, vous aurez une vision plus nette de ce qui vous attend.

Formation théorique et d’accompagnement : les structures qui peuvent vous aider

Comme nous l’avons dit plus haut, il est parfois obligatoire de suivre une formation pour réussir pleinement sa création d’activité. Aucune personne ne peut s’inscrire au CFE en tant que maçon s’il ne possède pas de CAP.

Dans un premier temps et surtout s’il s’agit d’une reconversion professionnelle, regardez si l’activité que vous souhaitez exercer nécessite l’obtention d’un diplôme ou d’une certification.

Enfin, créer ne s’improvise pas. On a coutume de dire que la création, de l’idée à l’immatriculation, peut prendre entre 9 et 12 mois. Il n’est pas forcément évident de construire un prévisionnel pour convaincre une banque ou de réaliser cette fameuse étude de marché qui vous permet de recenser votre concurrence directe et indirecte sur votre futur secteur d’intervention.

Des structures d’aides à la création peuvent vous accompagner et vous proposer des formations sur certains de ces points. On peut citer dans ce cadre la CCI, la Chambre de Métiers ou encore les BGE. Pour tester votre projet, grandeur nature, sans réellement vous lancer, vous pouvez tester la couveuse d’entreprise, par exemple ou encore une pépinière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *