Formations communes et travail personnel

La formation se décompose en deux temps. Il y a d’une part les séances de formation commune organisées en cours collectifs d’effectifs très variables, et d’autre part le travail personnel réalisé le plus souvent à son domicile. S’agissant des cours, les effectifs ont une incidence sur les conditions d’enseignement et les méthodes de travail. L’Université est le système de formation qui accepte le plus grand nombre d’étudiants, parfois plus de mille en première année, une centaine ou quelques dizaines en année de mastère. Le nombre des étudiants diminue avec le passage en année supérieure. Il est aussi possible de travailler avec des effectifs plus stables. Les grandes écoles et bien d’autres organismes de formation prévoient et organisent une importante sélection à l’entrée, ce qui permet de travailler à effectif relativement constant. Il y a donc deux grands modes de sélection. Selon le cas elle est faite une fois pour toute en début de formation ou au contraire elle se fait dans la durée, au fil des études.

On peut combine les 2 formules

Il est aussi possible de combiner ces deux formules. Indépendamment du mode de sélection retenu les cours sont supervisés par un professionnel et ils se déroulent dans un lieu aménagé à cet effet. Cet ensemble de moyens et l’organisation qui l’accompagne constituent le premier temps de la formation. Nous allons nous intéresser maintenant au deuxième temps de la formation, à savoir le travail personnel. Ce travail est réalisé en marge du travail collectif dans des conditions très différentes, il est plus libre, plus ou moins formalisé, réalisé seul ou fait en petit groupe, sans la supervision d’un enseignant. Ces deux temps de la formation se succèdent et ils présentent entre eux une forte relation d’interdépendance. En dépit de ce lien, leur organisation est complètement différente. Derrière cette division se trouvent deux composantes d’un même travail, d’une même activité. L’étude est sociale, et cette qualité explique qu’elle soit faite d’échanges avec les autres, mais elle est aussi individuelle, c’est pourquoi elle oblige à un travail personnel qui est un travail sur soi. Ce travail demande de l’autonomie et de la réflexion personnelle. Cette présentation des choses est très importante car elle permet d’avoir une vision d’ensemble de la formation.

Le campus

Le campus est une organisation sociale qui se fonde sur l’idée de réunir tout se qui se rapporte à l’étude en un même lieu, ce qui limite limite déplacements. L’existence de deux temps dans la formation et la reconnaissance des liens qui les rassemblent caractérisent le domaine de l’éducation et de la formation. A partir de ce schéma général on comprend que pour agresser il faut agir sur ces deux tableaux, prendre garde à 11’on négliger aucun, et répartir le temps de travail de manière harmonieuse entre les cours et le travail personnel de manière à trouver une complémentarité entre les deux. La formation est une activité transversale, positionnée à cheval entre la vie privée et la vie professionnelle. Elle ne peut pas être simplement professionnelle ou au contraire uniquement privée, individuelle ou collective.

Il n’est pas possible de la faire entièrement basculer d’un côté ou de l’autre de ces classifications. Les campus universitaires ont l’avantage de regrouper en un même lieu ces deux temps de la formation, ils rassemblent sur un site des moyens ; les étudiants y sont logés, des salles de cours et des amphithéâtres sont aménagés dans des bâtiments réservés à l’enseignement, il s’y trouve une bibliothèque et des enseignants, des espaces de loisir et de repos. Lorsque ce regroupement de moyens n’existe pas c’est à l’étudiant d’organiser son temps et sa vie de manière à faire en sorte qu’il puisse étudier dans de bonnes conditions. Lorsqu’il est entré dans la vie active ce problème devient crucial puisque le travail a une grande incidence sur son organisation de vie. L’individu est unique, la formation est double, il se déplace du domicile au travail et du travail à l’endroit où se tiennent ses cours. Parce que sa vie est divisée, le temps d’étude est lui aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *