Qu’est-ce qu’il faut savoir pour devenir un bon contrôleur technique ?

Tous les types de véhicule doivent subir un contrôle technique strict. Pour s’en assurer, les contrôleurs doivent avoir une bonne formation sur le métier avant de prendre en charge le suivi d’une voiture. Cela demande plusieurs compétences notamment, concernant la réglementation sur l’exercice du métier et les points à vérifier durant le contrôle.

Définition et règlementation concernant le contrôle technique

Le contrôle technique est une procédure que tous les véhicules terrestres doivent effectuer. Il  est du rôle d’un contrôleur technique certifié de s’assurer de la vérification suivant l’obligation de l’article R 323-1 du Code de la route. Le contrôleur technique doit ainsi, examiner plusieurs points de contrôles suivant un cahier des charges bien défini et selon le genre de véhicule. Cela permet d’évaluer le niveau de sécurité de ce dernier, ainsi que ses performances en y effectuant des analyses minutieuses. Par ailleurs, le contrôleur doit être au courant des articles R 323-1 jusqu’à R 323-5 qui définissent les différents points à vérifier selon le type de véhicule. Il devra également travailler sans avoir à démonter le véhicule sauf dans certains cas où cela s’avère nécessaire comme pour la vérification du circuit de gaz. Dans ces articles, une voiture subit au moins 126 points de contrôle technique et le contrôleur peut décider d’interdire la circulation du véhicule comme il peut aussi effectuer un contrôle technique avec l’objectif de remettre une vignette de contrôle pour le véhicule.

Les différents critères à voir durant le contrôle technique

Le contrôleur technique doit donc, connaître en détail les différents points qu’il est nécessaire de vérifier sur un véhicule. Cela commence par la vérification de l’état en général de la voiture. Il peut aussi entrer dans les détails et effectuer le contrôle technique sur tous les éléments à l’intérieur du véhicule. Dans ce cas, il note les éléments défaillants que le propriétaire devra régler, à ses frais. Durant ce contrôle, 10 points sont obligatoires et doivent être vérifiés en premier. Il s’agit de l’identification du véhicule, comportant son numéro de série et son immatriculation. Il est également important de voir le système de sécurité ainsi que les éléments de performance. Il s’agit aussi d’inspecter l’état de la carrosserie et des éléments techniques spécifiques à certains véhicules de fonction ou de transport comme les ambulances ou les taxis. Outre ses points, le niveau de gaz nocif qui se dégage du véhicule est également à mesurer pour qu’il puisse respecter les normes en vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *