Seniors : apprendre l’anglais après 50 ans est fortement recommandé

L’anglais est maintenant une langue indispensable dans la vie professionnelle, mais également pour voyager ou même tout simplement surfer sur Internet. Certains adultes, qui n’ont pas eu la chance d’étudier la langue anglaise dans leurs jeunes années, choisissent de l’apprendre à 30 ans, 40 ans ou même 60 ans et plus. Est-il vrai qu’il est plus difficile d’apprendre une nouvelle langue à l’âge adulte ? Quels sont les bienfaits des langues étrangères sur le cerveau ? Quels sont les atouts des seniors ? Comment bien apprendre la langue de Shakespeare passé 50 ans ? Toutes les réponses dans cet article !

Apprendre une langue étrangère booste le cerveau

L’immersion totale reste la meilleure façon d’apprendre à tout âge. : c’est pourquoi les séjours linguistiques sont les plus efficaces pour progresser dans l’apprentissage. On sait que le cerveau se transforme lors de l’intégration d’une nouvelle structure syntaxique et d’un vocabulaire diversifié. On devient plus créatif, l’intuition se développe et il devient même plus simple de prendre des décisions rationnelles. Les seniors seront ravis de savoir qu’apprendre une nouvelle langue retarde le vieillissement du cerveau.

Mais ça n’est pas tout : apprendre l’anglais, le russe ou l’espagnol permet également de réduire le stress. En augmentant la plasticité neuronale, nous devenons plus souples face au changement et aux imprévus.

Les atouts des seniors dans l’apprentissage d’une langue

Le premier atout d’un senior est l’expérience : vous connaissez votre cerveau, son fonctionnement, ses points forts et vous savez apprendre. Il est également prouvé qu’il est plus facile d’apprendre une nouvelle langue quand on en connait déjà plusieurs. La principale restriction connue dans l’apprentissage des langues à l’âge adulte concerne le bilinguisme : il est plus simple pour un enfant de devenir parfaitement bilingue. Heureusement, pour la plupart des étudiants en langues, l’objectif prioritaire reste plus simplement de parler la langue de manière fluide avec un minimum de subtilités.

Préparez-vous à devenir un retraité nomade

Commencer à apprendre l’anglais à 50 ou 60 ans, c’est un investissement pour l’avenir ! Pensez à votre retraite : vous aimeriez voyager, profiter de votre temps libre, visiter le monde entier, etc. Une bonne maîtrise de la langue des voyageurs permet d’augmenter la qualité des interactions avec les habitants des pays que vous visitez. Vous ne serez plus jamais en difficulté pour réserver une voiture de location, trouver un hôtel ou découvrir des endroits insolites. En parlant couramment une langue, il est beaucoup plus simple de loger chez l’habitant et de nouer de véritables amitiés avec vos hôtes. Qui sait ? Peut-être aurez-vous l’opportunité de vivre votre retraite au soleil ?

Les nouvelles technologies d’apprentissage au secours des seniors

Tout le monde vous le dira : apprendre l’anglais à l’âge adulte est plus difficile ! Pourtant, si l’on en croit plusieurs études scientifiques, cette assertion n’est pas toujours vraie : il existe plusieurs façons d’apprendre, différentes en fonction des capacités de chacun. Apprendre une langue étrangère est donc accessible à tous. Il suffit d’utiliser la bonne méthode. Les applications mobiles et les programmes d’apprentissage en ligne se sont inspirés des apports des linguistes et des pédagogues pour développer des outils optimisés pour un apprentissage instinctif et simplifié. Ces outils vous enseignent les langues comme si vous étiez immergé dans un univers linguistique : vous apprenez les langues sans efforts en ayant l’impression de faire un jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *